Aide soignant

Pré-requis et définition

Les attendus et critères nationaux

Attendus Critères

 

Qualités humaines et capacités relationnelles.

Aptitude à faire preuve d’attention à l’autre, d’écoute et d’ouverture d’esprit.

Aptitude à entrer en relation avec une personne et à communiquer.

Aptitude à collaborer et à travailler en équipe.

Intérêt pour le domaine de l’accompagnement et de l’aide à la personne notamment en situation de vulnérabilité.  Connaissances dans le domaine sanitaire, médico-social, social ou sociétal.
 Aptitudes en matière d’expression écrite, orale.

Maîtrise du français et du langage écrit et oral.

Pratique des outils numériques.

 Capacité d’analyse et maîtrise des bases de l’arithmétique.

 Aptitudes à élaborer un raisonnement logique à partir de connaissances et de recherches fiables.

Maîtrise des bases de calcul et des unités de mesure.

 Capacités organisationnelles  Aptitudes d’observation, à s’organiser, à prioriser les activités, autonomie dans le travail.

Les connaissances et aptitudes peuvent être vérifiées dans un cadre scolaire, professionnel, associatif ou autre.

Résultats sélection 2021

Sur une totalité de 58 dossier déposés, 55 ont été admis soit 95%, pour un quota de 36 places tout cursus confondus.

Définition

L’aide-soignant exerce sous la responsabilité de l’infirmier diplômé d’Etat dans le cadre de l’article R. 4311-4 du code de la santé publique.

Ses activités se situent dans le cadre du rôle qui relève de l’initiative de l’infirmier diplômé d’Etat, défini par les articles R. 4311-3 et R. 4311-5 du code de la santé publique, relatifs aux actes professionnels et à l’exercice de la profession d’infirmier.

L’aide-soignant accompagne et réalise des soins essentiels de la vie quotidienne, adaptés à l’évolution de l’état clinique et visant à identifier les situations à risque. Son rôle s’inscrit dans une approche globale de la personne et prend en compte la dimension relationnelle des soins ainsi que la communication avec les autres professionnels, les apprenants et les aidants.

L’aide-soignant travaille au sein d’une équipe pluridisciplinaire intervenant dans les services de soins ou réseaux de soins des structures sanitaires, médico-sociales ou sociales notamment dans le cadre d’hospitalisation ou d’hébergement continus ou discontinus en structure ou à domicile.

Définition du métier et les missions associées :

En tant que professionnel de santé, l’aide-soignant est habilité à dispenser des soins de la vie quotidienne ou des soins aigus pour préserver et restaurer la continuité de la vie, le bien-être et l’autonomie de la personne dans le cadre du rôle propre de l’infirmier, en collaboration avec lui et dans le cadre d’une responsabilité partagée.

Trois missions reflétant la spécificité du métier sont ainsi définies :

  1. Accompagner la personne dans les activités de sa vie quotidienne et sociale dans le respect de son projet de vie ;
  2. Collaborer au projet de soins personnalisé dans son champ de compétences ;
  3. Contribuer à la prévention des risques et au raisonnement clinique interprofessionnel.

Définitions des soins à réaliser par l’aide-soignant :

Les soins ont pour but de répondre aux besoins fondamentaux de l’être humain. Dans le cadre de son exercice, l’aide-soignant concoure à deux types de soins, courants ou aigus :

  1. Les soins courants dits « de la vie quotidienne » L’aide-soignant réalise les soins sous le contrôle de l’infirmier. Les soins courants doivent permettre d’assurer la continuité de la vie dans une situation d’autonomie partielle et dans le cadre d’un état de santé stable, c’est-à-dire qui n’est pas sujet à des fluctuations, et constant, c’est-à-dire durable, qui ne varie ni ne s’interrompt.
    Pour qu’un soin soit qualifié de soins de la vie quotidienne, deux critères cumulatifs sont à respecter :
    • les soins sont initialement réalisables par la personne elle-même ou un aidant ;
    • les soins sont liés à un état de santé stabilisé ou à une pathologie chronique stabilisée.
  2. Les soins aigus L’aide-soignant collabore avec l’infirmier pour leur réalisation.
    Pour qu’un soin soit qualifié de soin aigu, trois critères cumulatifs sont à respecter :
    • les soins sont réalisables exclusivement par un professionnel de santé ;
    • les soins sont dispensés dans une unité à caractère sanitaire et dans le cadre d’une prise en soin par une équipe pluridisciplinaire ;
    • les soins sont dispensés durant la phase aigüe d’un état de santé.

Les domaines d’activités et les activités associées :

  • Le domaine d’activités 1 (DA1) : Accompagnement et soins de la personne dans les activités de sa vie quotidienne et de sa vie sociale en repérant les fragilités.
  • Le domaine d’activités 2 (DA2) : Appréciation de l’état clinique de la personne et mise en œuvre de soins adaptés en collaboration avec l’infirmier en intégrant la qualité et la prévention des risques.
  • Le domaine d’activités 3 (DA3) : Information et accompagnement des personnes et de leur entourage, des professionnels et des apprenants.
  • Le domaine d’activités 4 (DA4) : Entretien de l’environnement immédiat de la personne et des matériels liés aux activités de soins, au lieu et aux situations d’intervention.
  • Le domaine d’activités 5 (DA5) : Transmission, quels que soient l’outil et les modalités de communication, des observations.